Mon tour de l’Australie : première étape, Sydney

J’ai atterri à Sydney le 20 octobre 2005 à 5h du matin pour en repartir presque un an plus tard, le 18 octobre 2006. Durant cette année, j’ai fait le tour de l’Australie dans le sens des aiguilles d’une montre. Voici la première partie de ma boucle

4 mois à Sydney

J’ai donc effectué mes premiers pas en Australie à Sydney où je suis restée environ quatre mois. Durant trois de ces quatre mois, j’ai travaillé au parc d’attraction de Luna Park. J’ai beaucoup apprécié Sydney. Cependant je crois que si c’était à refaire, j’y resterais moins longtemps.

  • Sydney est une ville sportive, en particulier aux alentours des plages. À voir les surfeurs, les et joggeurs et les aires de musculation à l’extérieur, on imagine mal que l’Australie connait un problème d’obésité comparable à celui des États Unis.
  • Les Australiens sont très ouverts et accueillants. On m’a plusieurs fois invitée à des fêtes ou à des barbecues dans la rue. J’avoue que je n’ai jamais (peut-être à tord) osé accepter.
  • Le jardin botanique de Sydney offre un bol d’air pur et un endroit paisible pour s’échapper de la foule. Il est évidemment ravissant. Cependant, ce qui m’a marquée est qu’il abritait une population inattendue. 20 000 chauves-souris habitaient dans le parc – il semble qu’elles en ont été chassée depuis – et à la tombée de la nuit, on pouvait voir une masse noire s’élever dans les airs.
  • Plutôt que de faire une croisière dans la baie de Sydney, je vous conseille d’investir dans un billet de transport à la journée incluant les ferrys et de vous rendre jusqu’à Manly, où se trouve l’une des plages les plus célèbres de Sydney. Vous passerez ainsi devant l’opéra de Sydney et le Harbour Bridge. Profitez en pour découvrir les autres plages du nord, comme Dee Why ou la plage huppée de Palm Beach, où vous pourrez voir de magnifiques villas.
  • Sydney ne manque d’ailleurs pas de belles plages. Toutefois si elles sont parfaites pour le surf (que je ne pratique pas), il peut être difficile de s’y baigner ou de nager en raison de la hauteur des vagues. Si vous n’avez pas l’attention de faire du surf, je vous conseille la plage de Clovelly, une plage enclavée et protégée des grosses vagues par les rochers.
  • Un autre bon plan (à vérifier, c’était en 2005) : L’opéra de Sydney est sans doute l’un des monuments les plus emblématique d’Australie, Durant mon séjour à Sydney, je suis allée voir La flûte enchantée de Mozart. J’ai fait la queue le jour même et j’ai réussi à obtenir une bonne place pas chère. Je ne me rappelle plus exactement, mais c’est du genre 20$ pour une place qui en vaut 150$. 
  • L’Australie se trouvant dans l’hémisphère sud, les saisons sont inversées. Notre été correspond à leur hiver et notre automne à leur printemps. Pour Noël, les Australien suivent pourtant les traditions des colons britanniques du sapin et du père Noël. On voit donc des pères Noël à la plage. Par ailleurs, les Australiens fêtent plutôt Noël autour d’un verre (ou plus) dans un pub que devant un repas de famille. Voir des pères Noël à la plage, c’est plutôt sympa.
  • Attention aux cafards ! Durant l’été, les maisons de Sydney sont (étaient en tout cas) envahis de cafard. En quatre mois, je suis devenue une experte dans le massacre de ces bestioles. Je n’ai rien contre elles, tant qu’elles ne se tapent pas l’incruste chez moi !
  • Les Blue Mountains (autrement dit les montagnes bleues) sont situées à cinquante kilomètres de Sydney. Culminant à 1 111 mètres d’altitude, elles appartiennent à l’unique chaîne montagneuse australienne, la Cordillère australienne. On les appelle les montagnes bleues en raison des forêts d’eucalyptus qui la recouvrent. Pour les découvrir, on peut emprunter le Katoomba Scenic Railway, le chemin de fer le plus incliné du monde. On peut aussi prendre le téléphérique, la télécabine ou traverser une forêt tropical sur un passage en bois surélevé. Durant le tour, on est aussi passé par une sorte de petite réserve où j’ai vu mon premier kangourou.


Vous êtes sur les réseaux sociaux ? Moi aussi. Suivez-moi sur Facebook et Twitter. Et pour ne manquer aucun nouvel article, n’oubliez pas de vous abonner aux alertes e-mail tout en bas de cette page.
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s