Aventures et mésaventures à Budapest

Après avoir passé quelques jours en Alsace pour voir la famille et les amis, je suis partie de Baden-Baden en Allemagne en direction de Budapest. Budapest, avec un « d » ! C’est en Hongrie, pas en Bulgarie.

DSCF1057

Le vol aller s’est plut plutôt bien, même si j’ai failli avoir des problèmes avec ma valise. Wizz a une taille de valise cabine différente des autres cabines aériennes. Les hôtesses de l’aéroport m’ont envoyé au comptoir pour me faire payer, mais le gars de Wizz m’a dit que ça allait et a collé une étiquette « small cabin » sur ma valise. Au retour, ils me feront payer près de 40£ parce que ma valise dépassait de 2 cm. Ils ont fait le même coup à 15 ou 20 personnes. Bref, je ne voyagerai plus avec Wizz dans le futur – et j’ai pourtant l’habitude des compagnies low cost. Dans l’avion, mon voisin me propose des cacahuètes. J’apprends qu’il est Québécois et effectue un échange universitaire à l’université de Strasbourg. Au cours de la conversation, on découvre qu’il était également dans le même vol que moi la semaine précédente. Le monde est petit ! D’ailleurs, je l’ai encore aperçu une fois à Budapest.

Je prends une navette collective pour aller jusqu’à mon « auberge », Downtown Hostel. Il s’agit en fait d’un appartement où des chambres sont transformées en dortoir. Je m’attendais à une chambre simple. Je suis en fait dans une chambre triple que j’occupe entièrement – note pour le futur : faire attention aux fausses chambres simples. En plus, la chambre est dans un état déplorable. En plus, je n’ai vu aucun personnel de tout mon séjour, alors qu’ils disent avoir une réception 24h/24. Je passerai ma dernière nuit dans une autre auberge – c’était prévu – très design et beaucoup plus agréable, Lavender Circus.

mars 2016 129
Moisisures, trous dans le mur, Downtown Hostel, Budapest

mars 2016 311

mars 2016 314
Lavender Circus, Budapest : confortable et joliment décoré

Ma chambre était d’ailleurs située juste en face du Musée national – que je n’ai pas visité. Je vous dis cela, car le jour où j’ai quitté Budapest était un jour spécial : la fête de l’indépendance et que toutes les démonstrations folkloriques et les discours avaient lieu juste devant ma fenêtre.

J’ai donc pu observer ce qu’il se passait tranquillement depuis ma chambre. Par contre, j’ai dû un peu jouer des coudes pour pouvoir sortir et continuer mon chemin parmi la foule – une bagarre a d’ailleurs presque éclatée à côté de moi

mars 2016 439

Vous voulez plus d’articles sur Budapest. Lisez :

Visite de Buda

Budapest côté Pest

 

Publicités

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s