Budapest côté Pest – 4 jours à Budapest

Budapest est divisée en deux partie : Buda et Pest. Les deux parties de la ville sont séparées par le Danube et ont été jointe en 1873.  Comme je logeais du côté de Pest, c’est là que j’ai passé le plus de temps. Voici ce que j’ai vu et visité à Pest entre deux cafés – je vous parlerai plus tard des cafés de Budapest.

DSCF1022

Le Musée de la terreur

mars 2016 111

Le Musée de la terreur retrace deux période de l’histoire trouble de Budapest : la collaboration nazi et la période communiste. Aussi intéressants que soient ces deux sujets, je n’ai pas du tout aimé ce musée. Mis à part des cellules à la fin de la visite, il s’agit presque essentiellement d’une succession de petits films avec des sous-titres anglais. À la limite, je préfère regarder un film ou un documentaire chez moi. Pour la période nazi, j’ai retenu que les Juifs étaient relativement en sécurité – même si leurs droits étaient limités – à Budapest durant la majeur partie du conflit, du fait que les Allemands préféraient éviter d’intervenir dans les affaires intérieures de leurs alliés. Néanmoins, lorsque les Allemands commencèrent à se trouver en difficulté, il serrèrent l’écrou sur la Hongrie et firent un massacre. En ce qui concerne la période communiste, ce qui m’a marqué, c’est le concept de Communiste goulash. Là encore, parce que Budapest était éloignée, Moscou ne faisait pas trop attention à ce qu’il s’y passait et les règles étaient un peu plus souples que dans le reste du bloc. Cela dit, là encore, c’était quand même loin d’être la vie en rose, et de nombreuses atrocités ont été commises à cette époque.

L’alignemement de chaussures au bord du Danube

DSCF1044

En marchant le long du Danube, pas très loin du parlement, on voit plusieurs paires de chaussures en métal. Il s’agit en fait d’un mémorial dédiée aux victimes de la Shoah qui devaient se déchausser avant d’être exéctuées.

Le jardin de Városliget et le château de Vajdahunyad Castle

DSCF0992

À l’est de Pest, près des bains de Széchiny se trouvent un parc et un château édifié dans un mélange de styles baroque, roman, gothique et Renaissance. Je me suis juste promenée rapidement à l’extérieur, mais je crois que le château abrite un musée de l’agriculture et qu’il y a aussi un zoo dans le parc.

Les bains Széchényi

J’ai sans doute choisi un mauvais moment, mais j’ai été plutôt déçu des bains de Széchényi. Le bâtiment est bien sûr magnifique, mais j’ai trouvé l’expérience extrêmement stressante. Le personnel fermé une partie du bâtiment peu après mon entrée et il m’a fallu près d’une heure pour retrouver mon casier. J’avais prévu d’essayer deux autres spa durant mon séjour à Budapest. Néanmoins, après cette expérience, j’y ai renoncé.

Le parlement de Budapest

La visite du parlement de Budapest aurait dû être ma première visite à Budapest. J’avais prévu de m’y rendre dès l’ouverture à 8h du matin. D’abord, je n’étais pas réveillée à 8h du matin. Ensuite, en revérifiant mes informations, je me suis rendue-compte qu’il était uniquement possible de le visiter le parlement dans le cadre d’une visite guidée. Les visites en français et en anglais n’ont lieu qu’à certaines heures de la journée – il me semble que la première en anglais est à 9h30 et celle en français à 11h. Comme je trouvais ça trop restrictif, que j’avais envie de pouvoir laisser place à l’improvisation et que finalement je ne tenais pas tant que ça à voir l’intérieur, j’ai changé d’avis. Par contre, j’y suis allée plusieurs fois durant mon séjour à Budapest, à différents moments de la journée et je l’ai regardé sur toutes les coutures. En journée, avec un temps ensoleillée, un temps nuageux, la nuit, au coucher du soleil. J’ai même assisté par hasard à la céréminie de descente du drapeau.

La basilique St Étienne

Je suis passée plusieurs fois devant la basilique St Étienne, même si lorsque je la cherchais le premier jour, je n’arrivais pas à la trouver. Bref, le dernier jour ayant enfin trouvé mes marques à Budapest et ayant demandé la veille si elle était bien ouverte à la visite pour la fête de la libération, j’ai enfin pu la visiter. Que dire à part que c’était magnifique.

Le quartier juif

Le troisième jour de mon voyage à Budapest, j’ai effectué une visite guidée en français du quartier juif de Budapest. La visite guidée était divisée en deux partie : visite de l’extérieur  et d’une petite synagogue et visite de la Grande synagogue de Budapest. Pour la première partie, j’étais chanceuse, puisque j’ai eu droit à une visite privée. J’ai aussi eu la chance de voir le mur de séparation du ghetto érigé vers la fin de la Deuxième guerre mondiale. Le mur se trouve dans la cour d’un immeuble appartenant à l’état, mais la guide m’a expliqué que les habitants changeaient souvent le code d’entrée pour empêcher les touristes d’entrer. Par change, un riverain sortait justement à ce moment-là et nous a laissé entrer. J’imagine aussi que ma guide et moi étions beaucoup moins intimidantes qu’un grand groupe de touristes bruyants. D’ailleurs, à l’intérieur de la synagogue, on a été justement rejoint par un groupe de retraités qui parlaient beaucoup et dont certains, qui se croyaient plus savants que la guide, faisaient des commentaires idiots du genre « Ca appartient à quelle famille de langue, le hongrois ? » « C’est un mélange entre l’allemand et l’autrichien. ». Je ne vous ferai pas l’affront de vous expliquer l’idiotie de cette remarque.

 

Autres articles sur Budapest

Budapest côté Pest

Aventures et mésaventures à Budapest

Publicités

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s