2 jours à El Chalten : montagnes et gaufres

J’avais prévu de rester 3 jours à El Chalten. A cause de mes mésaventures aériennes, je n’en ai plus que deux – je ne compte pas le jour d’arrivée en fin d’après-midi après un vol Buenos Aires-Ushuaïa-El Calafate, puis un bus jusqu’à El Chalten. Par chance, mon auberge ne m’a pas facturé la première nuit, malgré mon annulation de dernière minute. En plus, j’ai une chambre pour moi toute seule. J’avais opté pour un dortoir pour trois personnes, qui devait être 2 euros plus cher qu’un dortoir pour 4 mais avec des lits individuels). L’ambiance de l’auberge est plutôt sympa, mais la serrure de la porte de ma chambre me rend chèvre et l’isolation sonore laisse à désirer Cela dit, étant seule, je peux recouvrir le bruit de musique classique ou de bruit d’ambiance (j’aime le bruit de la pluie qui tombe).

 

Pour ma première journée complète à El Chalten, le soleil brille, les vents sont calmes et la température est agréable, ni trop chaud ni trop froid (les gens conseillent souvent de prévoir du temps pour El Chalten à cause du temps instable qui ne permet pas toujours la randonnée). Comme je dois attendre la gérante pour payer l’auberge, je ne commence la randonnée de la Laguna Torre que vers midi, après avoir fait le plein d’empanadas pour la route. Munie de la carte des chemins de randonnées, j’entame une belle montée simple mais éreintante, surtout en plein soleil. Après une demi-heure environ, le chemin se fait plus plat et plus ombragé et finalement j’arrive devant les premiers points de vue sur le Fitz Roy et le Cerro Torres.

el chalten map 1

Après quelques photos réglementaires, je continue mon parcours. Ca monte, ça descend, ça monte, ça descend, ça…. Surtout, le chemin est moins lisse et j’ai peur de glisser (ce n’est qu’un chemin de niveau moyen), donc je marche plutôt lentement. Je me rends compte que pour aller jusqu’au lac Torre, il faut faire un détour. Tant qu’à faire, puisque je suis dans le coin, autant y aller ! Je découvre un lac bleu gris parsemé de petit icebergs et entouré par la montagne.

 

N’ayant pas envie de refaire le même chemin en sens inverse pour rentrer, j’opte pour faire une boucle en ajoutant la randonnée de la Laguna Capri, plus longue mais de niveau facile. Mis à part des chemins parfois très étroits au milieu des arbres et quelques endroits mal indiqués, ce sera effectivement plus facile. Par contre, je suis arrivée à El Chalten à la tombée de la nuit, à 21 h, heureuse et soulagée de voir les lumières de la ville, mais avec des crampes, des ampoules et un coup de soleil. Pour couronner le tout, mon nez coulait à cause d’allergies. Bref, j’en ai eu plein les yeux, mais j’étais en mauvais état !

 

Le lendemain, je décide de faire une randonnée courte et facile. J’ai mal aux pieds et je dois prendre le bus en fin d’après-mid i- je préfère éviter de me perdre. Je choisis donc de faire le Miradores Los Condores y Las Agunas, une randonnée courte et facile qui sera rendue difficile à cause du vent ! Je me rends ensuite à la Waffleria où je déguste une gaufre salée et une gaufre sucrée en discutant avec un couple d’Allemands et une jeune Suisse avant de passer à l’auberge pour chercher mes bagages et de prendre le bus pour El Calafate.

el chalten map 2

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s